VENEZ DECOUVRIR LE NOUVEAU SSANGYONG MUSSO AU GARAGE ULTRA POUR UN ESSAI

22 juin 2018
VENEZ DECOUVRIR LE NOUVEAU SSANGYONG MUSSO AU GARAGE ULTRA POUR UN ESSAI

Les nouveautés ont été nombreuses ces derniers temps sur le marché des pick-up. Les derniers en date, les renault Alaskan et Mercedes-Benz Classe X, ont pour ambition d'apporter un peu de raffinement au genre. Le but avoué est de séduire les particuliers, attirés par ces modèles tout-terrain de plus en plus civilisés mais dépourvus de malus écologique car considérés par l'administration comme des utilitaires. Face à l'émergence de cette clientèle, le constructeur coréen SangYong a choisi d'élargir son offre avec le Musso, qui fait renaître un nom disparu depuis quelques années.

Jusqu'ici, SsangYong ne disposait au sein de sa gamme que d'un unique pick-up : l'Actyon Sports. Certes abordable, celui-ci disposait toutefois d'une charge utile de 738 kg, nettement inférieure à ses concurrents. Le nouveau Musso est plus dans le cœur du marché, avec une capacité autour de 800kg, qui correspond à la norme de cette catégorie. Les dimensions généreuses sont également en ligne avec la concurrence : 5,10 m de long, 1,95 m de large et 1,82 m de haut. La capacité de traction atteint 3.000 kg, ce qui se situe dans la moyenne de la catégorie. Plus tard, une version longue (5,40 m) sera dérivée, avec une capacité de chargement encore supérieure.

Le SsangYong Musso entend miser sur le raffinement

En termes "utilitaires", le Musso n'a donc a priori rien à envier à la concurrence. Mais c'est sur le terrain du raffinement qu'il entend se distinguer. Il est en effet le seul modèle de la catégorie à directement dériver d'un SUV, en l'occurrence le nouveau Rexton. Le haut-de-gamme de SsangYong, concurrent des Toyota Land Cruiser et Mitsubishi Pajero, dispose en effet comme ces derniers d'un traditionnel châssis séparé qui permet cette déclinaison. Le Musso Sports bénéficie donc d'une cabine de SUV. Face aux modèles de luxe que sont les Audi Q7 et Volvo XC90, style et finition apparaissent en retrait. Mais sur le segment des pick-up, c'est l'inverse : le coréen apparaît plus soigné que la moyenne des concurrents. Et il en va de même de l'équipement, qui comprend l'alerte de changement de file, le détecteur d'angle mort, le système de reconnaissance des panneaux… Sur le papier, le Musso semble donc en concurrence avec le plus chic des pick-up : le Mercedes-Benz Classe X .

Il peut paraître amusant de voir SsangYong concurrencer directement Mercedes-Benz, alors même que le constructeur allemand a très longtemps fourni des moteurs au coréen. En version 4x4, celle-ci se double d'une gamme courte. Sous le capot, ce sont des moteurs maison qui officient, développés depuis le rachat de la marque par l'indien Mahindra. Au lancement, c'est un quatre-cylindres Diesel 2,2 litres de 181 ch qui sera proposé, épaulé par la suite par un moteur essence de 2,0 litres et 225 ch. La présentation a eu lieu au Salon de l'automobile de Genève 2018.

Retour à la liste

Restez informé

Inscription newsletter